Résultats trouvés pour "aconit tue loup"

05 août 2010 ~ 2 Commentaires

L’aconit-tue-loup

Usage politique
En 1982, un poison à base d’aconitine a été utilisé par les services secrets roumains pour tenter de faire taire deux dissidents réfugiés en France. La dernière intoxication collective avec l’Aconit aurait eu lieu dans les Pyrénées dans les années 1960, elle aurait affecté un groupe de parachutistes,  » lâchés » en expérience de survie, sans vrai bagage botanique… Consommant par mégarde de la racine d’Aconit, le bataillon aurait été décimé, mais il reste difficile d’obtenir des renseignements plus précis sur cette affaire.
Vengeance par les plantes.
Une histoire raconte. Dans la région du Hohneck ( Voges), comment une femme se serait vengée du massacre de sa famille en faisant manger aux soldats d’occupation une soupe dans laquelle avaient cuit des racines d’Aconit. Elle aurait provoqué le décès de 22 adultes et aurait dit à son mari qui avait souhaité affronter seul les mercenaires:  » N’est ce pas que mon herbe vaut bien ton fusil? ».
Toutes les espèces d’Aconit sont vénéneuses, leurs noms populaires ne disent rien de bon: tue-loup ou estrangle-loup, pour celle décrite ci-dessus, Aconit vénéneux à belles fleurs jaunes ( aconitum anthora l.) Aconit napel ( Aconitum napellusl). Ou casque de Jupiter. Comme le tue-loup, ces plantes se rencontrent principalement en moyenne et haute montagne. Les Aconits sont régulièrement cultivés dans les jardins, les espèces à fleurs bleues, mais aussi les espèces asiatiques à grosses fleurs, elles aussi très toxiques.
à suivre.
Aconit napel
90pxaconitnapel.jpg

Lire la suite

mesarticlesavendre |
CAP 2002 Français, Histoire... |
petit prince |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ambel house
| PopKult
| michel fugain le blog