Archive | petites histoires

16 janvier 2017 ~ 0 Commentaire

Le  » Martyrologe de l’automobilisme. »

Jusqu’en 1904, date après laquelle elle est dépassée par les Etats-Unis, la France est le premier constructeur mondial d’automobiles: Peugeot est fondé en 1890, Renault en 1898. En 1914, on peut dénombrer 155 constructeurs dans le pays et la France possède le deuxième parc automobile européen avec 107000 véhicules. Les premières courses automobiles d’importance sont organisées dès 1895, le premier Salon de l’auto ouvre ses portes en 1904 et le premier guide Michelin paraît en 1900. Il faut peu de temps pour que des manifestations d’oppositions fassent jour. En avril 1900, le journal nordiste L’Indépendant écrit ces lignes au caractère prémonitoire  : » L’automobile est devenue un péril public…il faudra introduire un nouvel article dans le Code pénal car l’insouciance, la férocité, la lâcheté des chauffeurs semblent surexcités par la quasi-certitude de l’impunité…Comment concevoir qu’on autorise la circulation des automobiles à une vitesse qui atteint maintenant plus de 60 kilomètres à l’heure? » Roland Allender.

Lire la suite

29 juin 2015 ~ 0 Commentaire

Bosc, inspecteur…

 » Jamais il ne sera usuel entre les mains des jardiniers puisqu »il opère plus mal et plus lentement que la serpette », écrivait Bosc, inspecteur des jardins de Versailles en 1803. De quel outil parlait-il? Du sécateur, si populaire aujourd’hui. On attribue son invention à un ancien marquis exilé à Londres après la Révolution de 1789, Bertrand de Moleville.

Lire la suite

18 novembre 2014 ~ 0 Commentaire

La Barbe la plus Longue…

La barbe la plus longue…3,35 mètres, elle traînait largement par terre. Une vraie curiosité, pour peu, qu’on ne s’approcha pas trop près pour en vérifier la propreté…
Monsieur Louis Coulon …
Mouleux aux usines Saint-Jacques à Montluçon. Né le 26 février 1826, à Vandenesse ( Nièvre) détenait le record de la barbe la plus longue.

Lire la suite

06 novembre 2014 ~ 0 Commentaire

Chauve-Souris et Sorcières…

 » Dans la Loire:
seules les sorcières de campagne sont capables de mener à bien la capture d’une chauve-souris et son incinération. La cendre est conservée dans de petites boîtes et servira à jeter un sort sur tel homme ardemment désiré comme époux. Sans que celui-ci s’en aperçoive, ce qui est tout à fait essentiel, la jeune fille devra laisser tomber une parcelle de cette poudre sur son épaule.
Dans ce cas, il deviendra infailliblement amoureux de celle qui aura réussi cette petite manoeuvre longuement méditée et combinée au cours de nuits d’insomnie. Une jeune femme m’a dit avoir reçu, étant jeune fille, une petite boîte de cette précieuse poudre, d’une personne amie qui voulait favoriser son mariage.

Elle se mariait quelques années plus tard, mais ajouta: » Je ne sais pas de qui cette bonne Mme X tenait cette poudre merveilleuse; en tous cas, moi-même je ne m’en suis pas servie, car je ne suis pas superstitieuse. »
Paul Fortier-Beaulieu.

Lire la suite

06 novembre 2014 ~ 0 Commentaire

Escargot.

Selon Pline, sa fiente est excellente pour calmer le désir. La simple idée d’en consommer devait déjà faire son petit effet…

Lire la suite

06 novembre 2014 ~ 0 Commentaire

Magie!( pouvoir magique?)

Philtre d’Amour?
Sang:
Si le sang de quelques animaux à la réputation diabolique, comme le coq noir  ou le mouton noir, est utilisé pour les philtres d’amour, celui des menstrues des filles possède lui aussi son petit pouvoir magique.Mélangé à du vin ou du café, et donné à boire au garçon convoité, il constitue un philtre encore employé par les paysannes du Dauphiné au XIX e siècle.
 

Celles de Vendée glissaient quelques gouttes de sang dans les galettes, et deux siècles plus tôt, l’abbé Thiers signalait une recette identique avec la pâte à pain.
Une légende…
 » Faustine, femme de l’empereur Marcus Aurelius, s’éprit d’une passion si violente pour un gladiateur, qu’elle ne pouvait se passer de cet esclave, et tombait dans une langueur alarmante lorsqu’on l’en éloignait. L’empereur, instruit de cette honteuse passion, fit assembler un grand nombre d’astrologues et de médecins pour qu’ils trouvassent les moyens d’éteindre les feux criminels de l’Impératrice.

Après plusieurs jours de graves consultations, les savants découvrirent un remède infaillible: c’était de composer un philtre avec le sang corrompu et la raclure d’ongles du gladiateur. La prescription s’exécuta. Faustine but le philtre et fut aussitôt guérie de son amour.
Mais les personnes sensées qui n’ajoutent point fois à la vertu des philtres expliquent cette guérison par la mort du gladiateur qui fut sacrifié à la dignité impériale. » Auguste Debay,1860.

Lire la suite

mesarticlesavendre |
CAP 2002 Français, Histoire... |
petit prince |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ambel house
| PopKult
| michel fugain le blog