Archive | homme célèbre

08 juin 2016 ~ 0 Commentaire

Thomas Young, 1872.

A quoi sont dues les irisations d’une bulle de savon?
Au fait que le film liquide se comporte comme un prisme et que la lumière qui se réfléchit à la surface externe de la bulle,
interfère avec celle qui s’est réfléchie sur la surface interne.

Lire la suite

18 mars 2016 ~ 0 Commentaire

Louis de Bechamel.

Financier enrichi et qui acquit la charge de maître d’hôtel de Louis XIV. Un cuisinier courtisan lui dédia la recette de la sauce  » Béchamel » qui existait, approximativement semblable, il faut croire, bien avant, puisque le duc d’Escars déclara:  » est-il heureux ce petit béchamel! J’avais fait des émincés de blanc de volaille à la crème cuite plus de vingt ans avant qu’il ne soit au monde, et voyez, je n’ai jamais eu le bonheur de pouvoir donner mon nom à la plus petite sauce ».

Lire la suite

18 mars 2016 ~ 0 Commentaire

Monselet – 1825-1888.

Charles Monselet fut  un poète amusant, un écrivain spirituel et un éminent gastronome. Auteur notamment d’un  » Almanach des Gourmands »,  » des Lettres Gourmandes », de  » La  Cuisinière poétique ». Il prêta son nom à un grand nombre de plats dans lesquels entrent notamment les fonds d’artichauts et les truffes, dont il raffolait.

Lire la suite

16 décembre 2015 ~ 0 Commentaire

Salvador d’Ali.

Fermé à l’école des Beaux-Arts de Madrid Salvador d’Ali ( 1904-1989) rencontre Garcia Lorca et Bruneul. Il découvre les tableaux de Max Ernst, de Miro et de Tanguy. En 1928, il adhèrent au mouvement surréaliste. Son interprétation se révèle très personnelle. Il explore le monde des rêves et crée une peinture d’illusions, faite d’images  » liées des obsessions de castration, de putréfaction, de voyeurisme, d’onanisme, de coprophilie et d’impotence ». Son style, de plus en plus académique, sert des fantasmes délirants et macabres. Dali fait la critique de l’art abstrait,  » La vieille peinture moderne ». Depuis que le critique dithyrambique s’est marié avec la vieille peinture, cette dernière n’a cessé de le tromper. Je puis citer au moins quatre exemples de ce cocufiage:
1) Il a été trompé par la laideur.
2) Il a été trompé par le moderne.
3) il a été trompé par la technique.
4) Il a été trompé par l’abstrait.
L’introduction de la laideur dans l’art moderne a commencé avec l’adolescente naïveté romantique d’Arthur Rimbaud, quand il a dit: » La beauté s’est assise sur mes genoux et je m’en suis fatigué. » C’est grâce à ces mots -clés que les critiques dithyrambiques, négativistes à outrance, et haïssant le classicisme comme tout rat d’égout qui se respecte, découvrirent les agitations biologiques de la laideur et ses inavouables attirances. Ils  commencèrent à s’émerveiller d’une nouvelle beauté, qu’ils disaient  » non conventionnelle », et à côté de laquelle la beauté classique devenait soudain synonyme de mièvrerie.

Lire la suite

15 décembre 2015 ~ 0 Commentaire

Civet de Lièvre… par Henri Chantavoine.

Le civet de lièvre se prépare comme le civet de lapin et se sert:
aux nouilles,
aux marrons cuits et glacés,
aux oignons,
aux croûtons,
à la purée de champignons,
aux pruneaux et aux raisins secs,
à la polenta.
 » Pour faire un bon civet, prenez un bon levraut,
Ce qu’on nomme chez nous un bon lièvre de côte,
Un « capucin  » , le ventre étroit, l’échine haute,
Tué dès le matin, au lancer, comme il faut.

Faites le cuire à feu très doux, pour qu’il mijote,
Sans galoper, et prenez soin de n’oublier
Ni la touffe de thym et de genévrier,
Ni les deux ou trois ronds de petite carotte.

Quand l’odeur du civet monte au nez frémissant,
Alors, à petits coups, versez le bol de sang,
Pour que la sauce soit fondue et délectable;

Ponctuez  sans excès, de lardons d’un lard fin;
Mouillez le tout d’un quart de verre de vieux vin,
Et videz la bouteille en vous mettant à table.
 » Henri Chantavoine. 

Lire la suite

09 novembre 2015 ~ 0 Commentaire

Saint Erasme ( maux de ventre).

2 Juin.
Erasme ( aussi appelé Elme)  fut évêque de Formies, ville italienne  située près de Gaète, port sur la Méditerranée. Il 
vécut au V e siècle, menant une vie de grande piété. Il fut martyrisé par les Lombards qui lui firent subir d’affreux supplices. Selon une légende, il aurait été éventré et ses entrailles auraient été enroulées sur un treuil en bois. Selon une autre légende, après avoir été éventré, il aurait été emprisonné dans une sorte de cuirasse soumise à un feu d’enfer dans le but de le détruire. Il serait ainsi mort le 2 juin 303. Le supplice qu’on lui infligea est sans doute, à l’origine de sa spécialité thérapeutique. On l’invoque, en effet, pour les maux de ventre. C’est le cas dans la région de Saint-Sauveur-Lendelin, dans la Manche.

Lire la suite

mesarticlesavendre |
CAP 2002 Français, Histoire... |
petit prince |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ambel house
| PopKult
| michel fugain le blog