12 avril 2016 ~ 0 Commentaire

Extrait du livre de Theodore Roosevelt.

 » La forêt ne bruissait pas de vie. Toutefois, d’étranges sons émanaient de temps à autres, choeur de grenouilles et d’insectes dont le concert s’amplifiait jusqu’à minuit et mourait ensuite. A l’aube, tout était silence… »

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

mesarticlesavendre |
CAP 2002 Français, Histoire... |
petit prince |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ambel house
| PopKult
| michel fugain le blog