31 octobre 2014 ~ 0 Commentaire

Rembrandt.

Le 15 juillet 1606, dans une pauvre maison à côté d’un moulin, naît à Leyde, dans le sud des Pays-Bas, Rembrandt Van Rijn, fils d’un meunier aisé. Sa passion pour l’art l’amène à entrer tout d’abord dans l’atelier de J. Van Swanenburgh puis dans celui de Pieter Lastman, tous deux peintres d’un bon niveau technique qui s’étaient formés en Italie, à Venise, Rome et Naples. En 1625, à peine âgé de dix-neuf ans, il ouvre à Leyde son propre atelier. Un peu plus tard, en 1632, il se rend à Amsterdam, ou il devient célèbre avec son tableau, commandé par la guilde des chirurgiens, La Leçon d’anatomie. Amsterdam restera toujours pour Rembrandt la  » ville de sa vie ». Parvenu à la notoriété avec une série de portraits réputés ( parmi lesquels celui de sa Mère en prophétesse), et devenu riche grâce au prix élevé qu’il pouvait demander pour ses toiles, Rembrandt épouse en 1634 Saskia Van Uylenburgh, qui lui apporte une importante dote.  Il achète une belle maison, dans laquelle il ouvre un atelier ou s’inscrivent de nombreux élèves. Collectionneur, il accumule des objets précieux: étoffes, armes, bijoux, faïences, meubles, qu’il utilise pour entourer ses modèles et accentuer les effets de lumière et de couleur. C’est la gloire, et les commandes affluent. Rembrandt mène alors une vie de grand seigneur, dans le respect et l’admiration générale. Mais bientôt arrivent les malheurs: il perd trois enfants, puis, après la naissance, en septembre 1641, de son fils, Titus, sa femme bien -aimée, Saskia, meurt de tuberculose, à l’âge de trente ans. Pour s’occuper de son fils, Rembrandt engage une gouvernante qui, au fil des jours, deviendra sa maîtresse et lui causera les pires ennuis. Quelques années plus tard, le peintre aura une liaison avec Hendrickje, sa jeune servante, qui lui donnera une fille, Cornelia. Sa situation financière s’est dégradée à la suite de spéculations malheureuses et de sa manie de collectionner les objets d’art. Sa peinture est moins appréciée depuis l’échec de sa grande toile La Ronde de Nuit, en 1642. Ses nombreux créanciers s’adressent au tribunal, qui décide la vente aux enchères de tous ses biens. Il ne peut sauver du désastre que sa maison, et doit vendre la totalité de son oeuvre pour assurer la subsistance de son fils et de Hendrickje. C’est la misère, et la vieillesse , amère s’approche, Hendrickje meurt en 1662 et son fils, Titus, en 1668. Un an plus tard, le 4 octobre 1669, Rembrandt s’éteint dans la solitude. Il laisse très peu de choses; quelques tableaux et des vêtements, aucun objet de valeur.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

mesarticlesavendre |
CAP 2002 Français, Histoire... |
petit prince |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ambel house
| PopKult
| michel fugain le blog