08 avril 2014 ~ 0 Commentaire

Prière de Saint-Augustin ( 345-430).

Cette célèbre prière illustre la conversion tardive de saint Augustin
telle qu’il la décrit dans les confessions.
Je t’ai aimé bien tard,
beauté ancienne et toujours nouvelle,
je t’ai aimé bien tard!
Tu étais au-dedans de moi-même,
Et moi j’étais au-dehors de moi-même.
C’était en ce dehors que je te cherchais,
et me ruant sur ces beautés, pourtant créées par toi,
j’y perdais ma propre beauté.
Tu étais avec moi, mais moi je n’étais pas avec toi…
Tu m’as appelé, tu as crié
et tu as triomphé de ma surdité.
Tu as brillé, tu as fait resplendir tes rayons
et tu as chassé les ténèbres de mon aveuglement.
Tu as répandu l’odeur de tes parfums:
j’ai commencé à les respirer et j’ai soupiré après toi.
J’ai goûté la douceur de ta grâce
et j’ai eu faim et soif de toi.
Tu m’as touché et mon coeur est tout brûlant d’ardeur
pour la jouissance de ton éternelle paix.
Confessions, livre X, XXVII, 38, Les Belles Lettres, t,II, 1926.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

mesarticlesavendre |
CAP 2002 Français, Histoire... |
petit prince |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ambel house
| PopKult
| michel fugain le blog