Je suis comme le sable... Je file sous le vent, coule comme un torrent et reste mouvant... c'est ma philosophie du moment. Je vous accueil et vous invite au partage de mes errances. Je suis comme le vent, immobile un moment, furieux l'instant suivant. - y-l

Liberté d'expression. Il n'y a pas de frontière. Il n'y a pas de mystère. Il reste sur terre, une belle façon pour l'homme de trouver sa liberté, savoir vivre en toute amitié. Y-L

01 février 2016 ~ 1 Commentaire

Blog en…

Blog en…

Grande Pause.
A bientôt.
Y-L.

27 septembre 2016 ~ 0 Commentaire

Aristote.

La matière est en puissance quand elle tend vers sa forme.
elle est acte quand elle est dans sa forme,

L’acte, c’est l’oeuvre.

27 septembre 2016 ~ 0 Commentaire

Moïse Maimonide.

Sache, lecteur, que le point sur lequel s’accordent notre doctrine et la philosophie grecque, c’est que toutes les actions de l’homme relèvent de lui-même, qu’aucune nécessité ne pèse sur lui, qu’aucune force étrangère ne l’oblige à tendre vers une vertu ou vers un vice.

27 septembre 2016 ~ 0 Commentaire

Giordano Bruno.

Je jugera chose indigne de la bonté divine qu’elle pût se contenter de produire un seul monde fini.

25 août 2016 ~ 0 Commentaire

Dictons.

Soleil rouge en août, c’est de la pluie partout.
Quand Août est pluvieux, septembre est radieux.

25 août 2016 ~ 0 Commentaire

Les mots insultants.

L’étymologie de certains mots d’insulte montre qu’ils sont moins péjoratifs qu’il y paraît. Quelques exemples:
 » Idiot » signifie  » particulier, différent des autres  » d’ou le mot  » idiome » qui est une particularité d’une langue; -
« Imbécile » vient du terme  » bacillum » qui signifie  » sans bâton », l’imbécile est celui qui marche d’une manière peu assuré, car il ne s’aide pas de béquille, l’imbécile est une personne qui n’utilise aucun soutien extérieur pour avancer.-
« Stupide » vient du latin ‘  » stupidus » qui signifie  » étonné, frappé de stupeur », le stupide est celui qui s’étonne de tout et qui a garder sa capacité d’émerveillement face à la nouveauté, il est le contraire du blasé.

15 juillet 2016 ~ 0 Commentaire

Victor Hugo.

Attendez! Je regarde une petite fille,
Je ne la connais pas;
mais cela chante et brille.
C’est du rire, du ciel, du jour, de la beauté,
Et je ne puis passer froidement à côté.

mesarticlesavendre |
CAP 2002 Français, Histoire... |
petit prince |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ambel house
| PopKult
| michel fugain le blog